Tracts

Accord COVID dans l’intérim

Accord COVID dans l’intérim

Un accord COVID donnant un « reste à charge pour les salariés » et un « reste à prendre pour le patronat »

L’idéologie libérale qui dirige notre pays a fragilisé notre industrie et notre système de santé. La pandémie du Covid déclenche une crise économique et sociale. Le Gouvernement s’est engagé dans la préservation des intérêts des entreprises – c’est-à-dire du patronat – en appelant les travailleurs à la solidarité.

Pour le patronat : vendre au son du clairon, jeter au son du canon

Dès le début de la période de confinement, le patronat a annoncé l’hémorragie : près de 3 intérimaires (ETP) sur 4 se retrouvaient sans activité. Le patronat s’était délesté de ses forces vives et réclamait le bouclier financier du contribuable.

Ainsi, le patronat a obtenu du gouvernement des prérogatives exceptionnelles, notamment la maîtrise de 10 jours de RTT et d’heures placées sur les CET. Ne reste à négocier que les 6 jours de congé payé permis par les ordonnances. C’est chose faite en ce 1er avril, le patronat du travail temporaire proposant pour prendre les 6 jours de congé payé des permanents. Farce ou attrape ?

C’est la première fois qu’un accord est présenté sans contrepartie. Le patronat est allé au bout de sa logique de « distanciation sociale » !

Pour FO, un objectif : le maintien du pouvoir d’achat des travailleurs !

Pour FO, cette crise doit appeler à la solidarité de tous… à commencer par celle du patronat :

  • Dès lors que les conditions de sécurité sont réunies, les permanents disponibles doivent pouvoir poursuivre leur activité : soutenir les intérimaires, et répondre aux besoins particuliers des entreprises clientes en cette période. Fermer les agences constitue un non-sens au regard du rôle des permanents d’agence sur le marché du travail. Pour les permanents qui – de manière exceptionnelle – devraient être placés en activité partielle, FO demande le versement par l’employeur d’une indemnité complémentaire afin que le permanent conserve le montant de sa rémunération nette.
  • Pour les intérimaires dont la mission a été interrompue par l’urgence sanitaire et qui doivent être placés en activité partielle (CTT et CDII), FO demande le versement par l’ETT d’une indemnité à hauteur de la rémunération convenue. Les intérimaires en intermission (à la fin du terme prévu pour leur mission) doivent bénéficier auprès de leur employeur de la garantie légale (GMMR), sans bénéficier de l’aide du contribuable.

Suivez une Organisation qui défend vos intérêts et vos droits !

Voir le tract

Contacts

Mathieu MARÉCHAL • Responsable de branche FO Intérim • 06 59 11 60 27

Béatrice CLUZEL • Responsable de branche FO Intérim • 06 85 37 03 44

CRIT – Du 28 juin au 23 juillet, on vote FO !!

CRIT – Du 28 juin au 23 juillet, on vote FO !!

Elections Professionnelles 2ème tour du Comité Social et Économique du 28 juin au 23 juillet

Il est impératif de se mobiliser !

FO CRIT agit pour vous

Ce que nous revendiquons :

  • FO revendique vigoureusement des augmentations collectives, notamment du taux horaire : Le salaire de base (brut) est la revendication prioritaire de FO car il est la base de notre net et de tous nos droits : retraites, chômage, Sécurité sociale, etc.
  • FO exige une totale égalité de traitement entre les salariés en intérim et les autres ! Les intérimaires ont tout autant le droit aux congés exceptionnels et aux primes des accords d’entreprises et des conventions collectives partout où ils travaillent !
  • FO revendique l’ouverture à tous les salariés la possibilité de profiter d’un CET, de primes d’intéressement et de participation !
  • Prenant la mesure des reculs du CDI-i et de la non-reconnaissance des salariés intérimaires en matière de formation professionnelle, FO, dans la branche intérim s’emploie à construire des parcours professionnels (notamment par le biais de formations certifiantes capables de préparer aux emplois de demain…) !
  • Des règles capables de préserver effectivement l’équilibre l’équilibre vie personnelle/ vie professionnelle et la santé des salariés ! Des représentants de proximité : seuls à même de relayer et de résoudre le problèmes concrets que vous rencontrez au quotidien !
  • FO est le seul syndicat à défendre effectivement les droits des salariés intérimaires et des intérimaires en CDII ainsi que des permanents !

En votant pour FO, vous votez pour des acteurs engagés

Chaque voix comptera et la vôtre est précieuse !

Profession de foi

 

CDI Intérimaire : perte de salaire, manque de liberté, aucune reconnaissance…

CDI Intérimaire : perte de salaire, manque de liberté, aucune reconnaissance…

Perte de salaire, manque de liberté, aucune reconnaissance… Voici les « avantages » du CDI Intérimaire !!

FO est le seul syndicat à défendre les droits des salariés en CDII, en ayant lutté contre ce contrat, et revendiquant de nouveaux droits pour ces salariés, comme la prime d’ancienneté.

Par ce contrat, les intérimaires sont privés de 21% de leur rémunération par rapport aux intérimaires en contrat de travail temporaire.

Ce contrat est trés avantageux pour les entreprises de travail temporaire et les entreprises utilisatrices mais pas pour les salariés.

Suite à un long combat juridique, le conseil d’état a donné raison à FO en 2018.

Les CDI-i n’ont aucune évolution de salaire. Ils sont promenés de mission en mission jusqu’à 50 Km de leur domicile pour avoir un salaire souvent inférieur à leur dernière mission.

Pendant leur inter- mission, ils peuvent perdre jusqu’à 40% de leur salaire !

Quel salarié accepterait ça ?

FO est le seul syndicat à proposer une amélioration pour ce type de contrat avec la reconnaissance d’un coefficient d’ancienneté et une vraie grille de salaire.

Tract CDI-I Info

 

 

Elections CSE CRIT – Rejoignez les listes FO

Elections CSE CRIT – Rejoignez les listes FO

Les élections pour le renouvellement des Instances Représentatives du Personnel est un moment fort pour l’avenir de nos droits, permanents ou intérimaires.

Le 1er tour des élections aura lieu le 29 mai 2019.

Faire acte de candidature sur les listes FO, c’est prendre en main son avenir, c’est agir pour ne plus subir.

Rejoignez les listes FO.

Votre candidature

CRIT – Elections CSE – Et si vous deveniez candidat FO !?

CRIT – Elections CSE – Et si vous deveniez candidat FO !?

Les élections professionnelles vont se dérouler chez CRIT pour une nouvelle instance : le Comité Social et Economique (CSE)

Celui-ci regroupe les actuels Comité d’Entreprise (CE), Délégués du Personnel (DP) et Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT)

L’enjeu est d’autant plus important !

Rejoignez les équipes FO et devenez candidat sur les listes FO

Voir le document

Votre adhésion FO

Share This