FO revendique une négociation sur les salaires des CDI intérimaires 

-> Une revalorisation de la garantie de rémunération entre 2 missions, prenant en compte l’ancienneté du salarié en CDI Intérimaire 

-> Une revalorisation de la rémunération acquise durant les périodes de mission, prenant en compte l’ancienneté du salarié 

Les tableaux de réévaluation de salaire proposés par FO

notre revendication est double :
Majorer la garantie minimale mensuelle de rémunération : parce qu’il est titulaire d’un CDII (le plus souvent à temps complet) mais qu’il n’est pas toujours en mission, le salarié bénéficie d’une rémunération minimale garantie, le plus souvent le SMIC. Si ce plancher fait l’objet de revalorisation au regard de celle du SMIC, cela est insuffisant et ne valorise pas l’ancienneté et l’expérience accumulée par les salariés. 

Pour cette raison, nous portons les revendications suivantes :

Grille SMH branche TT 2019 CDII – GMMR

(en % du salaire de base défini dans le contrat de travail) 

 

Ancienneté Majoration 
6 mois +1% 
1 an +1% 
1 an et 6 mois +1% 
2 ans +1% 
3 ans +1% 
4 ans +1% 
5 ans +1% 

Majorer la rémunération acquise dans le cadre de chaque mission de travail temporaire du salarié. Si l’intérimaire bénéficie de l’égalité de traitement avec les salariés de l’entreprise utilisatrice, cela n’est pas suffisant pour le salarié en CDII pour deux raisons : il a perdu – grâce aux signataires de l’accord de branche de 2013 – l’indemnité de précarité ; son expérience et sa polyvalence n’est pas reconnue. Pour cette raison, nous portons les revendications suivantes :

Grille SMH branche TT 2019 CDII – rémunération des missions 

(en % du salaire de base défini dans la lettre de mission) 

Ancienneté Majoration dans le cadre d’une
lettre de mission en cours 
Majoration dans le cadre d’une
nouvelle lettre de mission 
6 mois +1% +1% 
1 an +1% +2% 
1 an et 6 mois +1% +3% 
2 ans +1% +4% 
3 ans +1% +5% 
4 ans +1% +6% 
5 ans +1% +7% 

Bien entendu, ces revendications sont cumulatives. 

Share This