Tracts

Accord COVID dans l’intérim

Accord COVID dans l’intérim

Un accord COVID donnant un « reste à charge pour les salariés » et un « reste à prendre pour le patronat »

L’idéologie libérale qui dirige notre pays a fragilisé notre industrie et notre système de santé. La pandémie du Covid déclenche une crise économique et sociale. Le Gouvernement s’est engagé dans la préservation des intérêts des entreprises – c’est-à-dire du patronat – en appelant les travailleurs à la solidarité.

Pour le patronat : vendre au son du clairon, jeter au son du canon

Dès le début de la période de confinement, le patronat a annoncé l’hémorragie : près de 3 intérimaires (ETP) sur 4 se retrouvaient sans activité. Le patronat s’était délesté de ses forces vives et réclamait le bouclier financier du contribuable.

Ainsi, le patronat a obtenu du gouvernement des prérogatives exceptionnelles, notamment la maîtrise de 10 jours de RTT et d’heures placées sur les CET. Ne reste à négocier que les 6 jours de congé payé permis par les ordonnances. C’est chose faite en ce 1er avril, le patronat du travail temporaire proposant pour prendre les 6 jours de congé payé des permanents. Farce ou attrape ?

C’est la première fois qu’un accord est présenté sans contrepartie. Le patronat est allé au bout de sa logique de « distanciation sociale » !

Pour FO, un objectif : le maintien du pouvoir d’achat des travailleurs !

Pour FO, cette crise doit appeler à la solidarité de tous… à commencer par celle du patronat :

  • Dès lors que les conditions de sécurité sont réunies, les permanents disponibles doivent pouvoir poursuivre leur activité : soutenir les intérimaires, et répondre aux besoins particuliers des entreprises clientes en cette période. Fermer les agences constitue un non-sens au regard du rôle des permanents d’agence sur le marché du travail. Pour les permanents qui – de manière exceptionnelle – devraient être placés en activité partielle, FO demande le versement par l’employeur d’une indemnité complémentaire afin que le permanent conserve le montant de sa rémunération nette.
  • Pour les intérimaires dont la mission a été interrompue par l’urgence sanitaire et qui doivent être placés en activité partielle (CTT et CDII), FO demande le versement par l’ETT d’une indemnité à hauteur de la rémunération convenue. Les intérimaires en intermission (à la fin du terme prévu pour leur mission) doivent bénéficier auprès de leur employeur de la garantie légale (GMMR), sans bénéficier de l’aide du contribuable.

Suivez une Organisation qui défend vos intérêts et vos droits !

Voir le tract

Contacts

Mathieu MARÉCHAL • Responsable de branche FO Intérim • 06 59 11 60 27

Béatrice CLUZEL • Responsable de branche FO Intérim • 06 85 37 03 44

Résultats élections FO INTERIM

Résultats élections FO INTERIM

Nous tenons à remercier les équipes qui nous ont aidées pendant cette campagne électorale de MANPOWER et ADECCO.

Les résultats du premier tour sont tombés : ADECCO 17 % et malheureusement chez MANPOWER, nous n’avons pas atteint les 10 %

Le vote est loin d’être spontané … CHAQUE VOIX COMPTE..!

Les voix obtenues sont celles que nous avons réalisées concrètement dans les entreprises utilisatrices de salariés intérimaires.

La campagne continue et nous avons besoin de ton aide.

PREMIER TOUR : RANDSTAD —-> du 28 NOVEMBRE au 16 DÉCEMBRE

DEUXIÈME TOUR :

    • MANPOWER—-> du 29 NOVEMBRE au 12 DÉCEMBRE
    • ADECCO —->du 4 DÉCEMBRE au 18 DÉCEMBRE

A diffuser l’appel à voter (en PJ) pour les 3 sociétés, à tous les relais.

Merci pour l’aide de tous

Le responsable de branche

Matthieu Maréchal

06 59 11 60 27

mathieu.marechal.fo@gmail.com

Elections : dates à retenir, actions à faire !!

Elections : dates à retenir, actions à faire !!

A tous les camarades,

Nos listes ont été déposées et nous te remercions de ton aide pour les différents contacts de salariés intérimaires que tu as pu nous apporter.

Nous allons maintenant te solliciter pour faire voter les salariés car les salariés intérimaires votent trop peu. Lors des élections en avril 2019 chez CRIT INTERIM, il y a eu 1 % de participation et nous avons perdu la représentativité à 8 voix…

CHAQUE VOIX COMPTE !

Ouverture des périodes de votes pour 1er TOUR :

  • MANPOWER : 25 Octobre ——> 07 Novembre 2019
  • ADECCO :         30 Octobre ——> 13 Novembre 2019
  • RANDSTAD :    28 Novembre —> 16 Décembre 2019

Le vote se fait majoritairement par vote électronique et à l’époque des smartphones cela prend 5 mn …

Demandez au salarié s’il est d’accord pour voter pour FO et demandez lui d’apporter ses codes puis aidez-le à voter (en pause par exemple)

Avec 2,6 Millions de salariés ce vote est important pour la représentativité générale du secteur privé pour FO.

Tu trouveras (en PJ ) 2 tracts : 1 pour les camarades que tu partageras aux maximum de tes contacts et sur les réseaux sociaux et l’autre (pour affichage) à l’attention des salariés intérimaires qui se trouvent dans ton entreprise.

Lors des périodes de votes nos équipes FO INTERIM peuvent se déplacer dans ton entreprise si tu le souhaites, il suffit de nous contacter.

Encore MERCI pour ton aide.

L’équipe de l’intérim.

Aux délégués FO dans les entreprises

A tous les salariés

 

CDI Intérimaire : perte de salaire, manque de liberté, aucune reconnaissance…

CDI Intérimaire : perte de salaire, manque de liberté, aucune reconnaissance…

Perte de salaire, manque de liberté, aucune reconnaissance… Voici les « avantages » du CDI Intérimaire !!

FO est le seul syndicat à défendre les droits des salariés en CDII, en ayant lutté contre ce contrat, et revendiquant de nouveaux droits pour ces salariés, comme la prime d’ancienneté.

Par ce contrat, les intérimaires sont privés de 21% de leur rémunération par rapport aux intérimaires en contrat de travail temporaire.

Ce contrat est trés avantageux pour les entreprises de travail temporaire et les entreprises utilisatrices mais pas pour les salariés.

Suite à un long combat juridique, le conseil d’état a donné raison à FO en 2018.

Les CDI-i n’ont aucune évolution de salaire. Ils sont promenés de mission en mission jusqu’à 50 Km de leur domicile pour avoir un salaire souvent inférieur à leur dernière mission.

Pendant leur inter- mission, ils peuvent perdre jusqu’à 40% de leur salaire !

Quel salarié accepterait ça ?

FO est le seul syndicat à proposer une amélioration pour ce type de contrat avec la reconnaissance d’un coefficient d’ancienneté et une vraie grille de salaire.

Tract CDI-I Info

 

 

Manpower : FO fait le point sur les combats gagnés, et ceux à venir

Manpower : FO fait le point sur les combats gagnés, et ceux à venir

FO est un syndicat qui agit à tous les niveaux de revendication. L’entreprise – lieu de travail, mais également d’échanges et de combat – constitue un niveau de négociation très important pour notre organisation.

Les équipes FO Manpower, à l’occasion du premier mini-guide de l’année, rappellent les batailles gagnées, et celles à venir, pour que l’entreprise reste un lieu de reconnaissance du travail accompli par les salariés.

A l’occasion des prochaines élections professionnelles dans l’entreprise, n’hésitez pas à rejoindre nos équipes militantes. Sinon, n’oubliez pas de voter FO pour les soutenir !

Voir le mini-guide

 

Share This